3 pièges mortels à éviter lors d’une randonnée

Debout au sommet d’une colline après une longue et exténuante randonnée, il est facile de se sentir invincible. Vous avez repoussé à vos limites, bravé des conditions parfois imprévisibles de la nature. Qu’est-ce qui pourrait vous arrêter maintenant ? Il s’avère que même les plus endurcis peuvent être pris au dépourvu et faire de simples erreurs de débutant. Vous devez garder à l’esprit que votre sécurité est primordiale, que vous soyez expert ou débutant en randonnée. Certaines règles restent indéniables pour une randonnée agréable et sécurisée. Trouvez dans cet article trois pièges à éviter lors d’une randonnée.

Ne pas se préparer convenablement

Le fait de ne pas bien se préparer est l’un des faux pas les plus courants des randonneurs. Vérifiez toujours que vous avez dans votre sac :

  • une trousse de secours et des vêtements supplémentaires (anticipez le changement des prévisions de la météo)
  • de la nourriture supplémentaire et de l’eau ; vous devez bien vous hydrater pendant la randonnée et fournir des nutriments à votre corps en cas de besoin
  • une carte de votre itinéraire, une boussole et/ou un GPS pour ne pas vous égarer
  • une lampe torche, de préférence une lampe frontale rechargeable. Avec une lampe frontale, vous avez les mains libres pour grimper ou manipuler d’autres objets. Même si le groupe a décidé de revenir avant la tombée de la nuit, chacun doit avoir en sa possession une lampe frontale avec des piles rechargeables. Vous pouvez vous en procurer chez Chullanka . Chez ce spécialiste en équipements de randonnée, vous aurez droit à une orientation sur la meilleure lampe à choisir en fonction de vos besoins.
  • Les lunettes de soleil et de la crème solaire ; il est essentiel de protéger vos yeux et votre corps des rayons de soleil pendant la randonnée.

Faire une randonnée en solo ou mettre des écouteurs

Certes,  une randonnée en solo n’est pas automatiquement dangereuse en soi. Mais l’erreur la plus courante commise par les randonneurs expérimentés est de décoller seule sans en aviser personne. Assurez-vous de dire à quelqu’un où vous allez et quand vous prévoyez revenir. Évitez d’avoir des écouteurs dans les oreilles pendant la randonnée, car vous devez être attentif à votre environnement. Vous devez intercepter toutes les voix étranges qui peuvent provenir d’un éboulement, d’un glissement de terrain ou d’un animal qui s’approche. Lorsque vous voyagez en groupe, si vous portez des écouteurs, vous ne pourrez peut-être pas entendre l’appel d’un ami qui aurait besoin d’aide. Il en est de même s’il compte vous prévenir d’un danger potentiel.

Sous-estimer le parcours ou voyager hors-piste

Soyez honnête envers vous vous-même. Pensez à la fréquence à laquelle vous vous rendez au gymnase et choisissez une piste réaliste. Choisissez en une adaptée à votre niveau de capacité et à celui de votre groupe. Il n’y a pas de honte à commencer facilement et à se diriger progressivement vers des randonnées plus difficiles. Il peut y avoir des difficultés qui vous feront vous retourner lorsque vous heurtez un mur sur la première colline. Faites donc des recherches. De nombreux sites web de parcs nationaux proposent des guides pratiques pour leurs sentiers. Ils fournissent des informations sur la longueur, l’altitude et le niveau de difficulté.